solidays-2016-festival-mesideesnaturelles

Viens, je t’emmène aux Solidays, le festival de Solidarité Sida

Lorsque le festival SOLIDAYS, en plus d’être utile, se met au vert

Le weekend dernier, du vendredi au dimanche se tenait à l’hippodrome de Longchamp, le festival de Solidarité Sida, les Solidays.

Après l’édition de 2014 « The fight must go on » en hommage à Nelson Mandela, puis celle de 2015 « Keep on dreaming », le petit nom du cru 2016 « Solidays of Love » faisait référence au mouvement du Summer of Love de San Francisco, il y a 50 ans de cela. En ces temps difficiles et confus, Solidarité Sida a choisi de se rappeler ce moment pour célébrer la jeunesse et se souvenir que nous avons besoin d’échanger, communiquer, d’être solidaires et compréhensifs.

Me rendre au festival Solidays est clairement devenue une tradition, mon rendez vous annuel que j’attends avec impatience. Cette année, j’y allais pour la cinquième fois et pour trois jours comme la plupart du temps. Pour moi, ce festival, qui existe depuis 1999, est clairement un choix engagé car il est d’utilité publique. En achetant nos places c’est un don à la recherche que l’on fait, en plus de cela, je trouve vraiment que sur cet évènement règne une ambiance toute particulière. Beaucoup d’amour, de partage, de joie et de musique évidemment. La programmation se veut toujours très diversifiée pour combler chacun d’entre nous: électro (Dj Snake, Mr Oizo, M83, …), pop/folk (Talisco, …), soul/gospel (Faada Freddy, …), hip-hop (Oxmo Puccino, …), rock (Feu! Chatterton, …), reggae (Patrice, Naâman, …), etc.

solidays-festival-green-mesideesnaturelles

Personnellement j’achète mon pass dès l’heure d’ouverture, le premier jour oui je suis dans les starting-blocks. A ce moment on ne connait pas encore la programmation, mais qu’importe je sais que je serais « dans mon élément » comme le disent si bien certains et que je ne serais pas déçue.

Pour cette édition 2016, le festival a su se renouveler et proposer beaucoup de changements:

  • le festival s’est agrandi en superficie
  • le chapiteau des associations s’est transformé en village associatif
  • l’apparition de la très charmante et accueillante « Guinguette »
  • le camping a été déplacé et désormais localisé dans la « clairière », une mise au vert dans un espace calme et arboré
  • davantage d’aménagements pour la détente (je vous assure marcher des km et danser comme une dingue pendant 3 jours ça épuise!^^) de plus, certains assez éloignés des scènes pour être au calme
solidays-festival-green-mesideesnaturelles

Un espace de « La Guinguette » avec son mobilier détourné et recyclé. Je suis fan des sièges!

Cette année, en plus de m’être régalée musicalement, j’ai assisté aux conférences/débats oui on a dit festival engagé de Cyril Dion co-réalisateur du film Demain (article ici) et de Matthieu Ricard moine bouddhiste, écrivain et photographe. Ce fut très interessant et enrichissant. J’ai été très heureuse d’apprendre que le film Demain a eu un fort impact positif, que l’équipe reçoit des dizaines de mails de porteurs de projets ou de solutions déjà en place. Depuis quelques semaines un livre est sorti et un projet de programme TV en 3 épisodes est en préparation. Il y avait également une conférence d’Aymeric Caron, journaliste et auteur, notamment de Antispéciste, qui nous invitait à réfléchir sur la problématique suivante « Vers la biodémocratie : pour réconcilier l’homme, l’animal et la nature. »

solidays-festival-green-mesideesnaturelles

Le Village Solidarité, quant à lui, regroupait de nombreuses associations comme c’était déjà le cas sous le chapiteau qui leur était dédié les éditions précédentes. Cette fois ci, plus d’espace pour ces assos’ et surtout de nouvelles comme par exemple la Ruche qui dit oui, qui avait son food truck pour manger frais, bio et local. Vous pouviez aussi trouver L 214, la Fondation GoodPlanet, Greenpeace, Surfrider. Entres autres car je ne vous cite ici que quelques associations qui plus est que de développement durable. En effet, étaient aussi représentées des assos’ concernant les droits humains (Amnesty international, AUTREMONDE Asso,…), la santé (Sida Paroles, Médecins du Monde,…).

green-mesideesnaturelles

-green-mesideesnaturelles

Depuis longtemps, et pas que sur ce festival, on boit dans des verres en plastique réutilisables et consignés. Cette démarche de réduction des déchets est géniale et à mon sens juste indispensable vu le nombre de personnes sur place en un week-end. J’ai vu au fil des années, et j’ai l’impression encore un peu plus cette édition, les gestes écologiques davantage présents. Une démarche de plus en plus marquée et assumée. Il y a le « Green corner« : un espace de repos de 1000m² au mobilier entièrement de récup’ et à la décoration nature: botte de paille, champignons en bois géants et plantes. On peut y boire un jus ou un smoothie préparé à la demande avec des produits frais ou encore se faire masser à l’espace bien-être. On retrouve des poubelles de tri sélectif sur tout le festival, des tables et bancs design en palettes, ainsi qu’un label « I feel good » concernant la restauration. Dans une logique d’alimentation responsable, sur chaque stand figure un macaron BIO (pour les produits BIO), EQUI (pour les produits issus du commerce équitable), VEGE (pour les stand végétariens), C-C (pour désigner les circuits courts). J’ai beaucoup apprécié cette nouveauté ainsi que la présence, en plus des restaurants habituels de cuisine du monde et des food trucks,  des restaurants du terroir et des producteurs paysans et BIO.

solidays-festival-green-mesideesnaturelles

Le « Green corner », son mobilier écologique et ses bottes de paille pour un moment de détente

solidays-festival-green-mesideesnaturelles

Les smoothies et jus frais de l’espace « Green corner »

Le point récap’ : Solidays c’est du très bon son avec une programmation variée et pointue, des conférences, un village associatif et des expositions, des restaurants pour tous les goûts afin que tout le monde se régale et reprenne des forces. Des efforts en matière d’environnement, même si, je vous l’accorde, on peut mieux faire et ce n’est pas un festival écolo mais Solidays n’en a jamais eu la prétention. En bref, pas le temps de s’ennuyer!

solidays-festival-green-mesideesnaturelles

Alors oui, j’ai eu les jambes courbaturées, le dos en vrac et tellement d’heures de sommeil à rattraper mais… j’ai surkiffé!!!! Cette année le festival nous a offert plus de confort, plus d’espace pour danser et ne pas (trop) être les uns sur les autres, surtout que nous avons battu des records, nous étions un peu plus de 202 000 festivaliers en un week-end! Puis, détail important, le soleil fût au rendez vous, j’ai été ravie de constater que les gestes écologiques étaient plus présents, je me suis gaver de bonne musique et de bonne humeur, j’ai déconnectée de ce monde trop lourd pendant trois merveilleux jours. Maintenant, j’ai le soliblues comme le dit très bien la team officielle des Solidays, il faudra attendre février pour acheter le saint billet, et un an à partir de maintenant pour de nouveau vibrer.

solidays-festival-green-mesideesnaturelles

Bon weekend à vous mes lecteurs adorés

signature-mesideesnaturelles

Rendez-vous sur Hellocoton !
Follow and share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *