shopping éco responsable mesideesnaturelles

Troc, location,… les nouvelles façons de consommer la mode

Vers un shopping plus responsable et écologique (mais aussi économique!)

Bonsoir les filles.

Le moment est venu pour le premier article mode de faire son apparition ! Pour cela, commençons par le début : les nouvelles façons de faire son shopping.
Frénésie d’achats, vêtements jamais portés (pire parfois ils ont encore leurs étiquettes), manque de place dans les placards, voici quelques exemples auxquels nous sommes malheureusement souvent confrontées.
Lorsque l’on s’intéresse de plus près à l’industrie textile on découvre des conditions de travail souvent pas très claires, des rejets de substances chimiques dans la nature,… Ce n’est pas joli joli. Effet des crises financières ou prise de conscience environnementale ? Quoi qu’il en soit les choses bougent en France où désormais on réfléchi à deux fois avant de faire des achats compulsifs ou de rentrer avec plus de chaussures que de pieds pour les porter.
Pour autant, j’imagine que vous ne souhaitez pas sortir nues et voudriez continuer de faire du lèche vitrines! Voici donc des façons plus durables et responsables de faire son shopping.

La location
Les plateformes Dresswing.fr et Wearmyluxury.com sont des dressings communautaires, elles proposent la location de vêtements et accessoires haut de gamme entre particuliers. Le luxe à portée de main !

L’application gratuite Hackaoui propose, elle aussi, la location mais du prêt-à-porter. Le principe est plutôt ludique : tu prends en photo ton look, tu le publies et comme dans nos jeux d’enfants, tu peux, avec les pièces de ton dressing et celles des autres, composer des looks. Les possibilités sont infinies : le chapeau de Marie, mon tee-shirt casual, le jeans de Pénélope et les slippers de Jeanne.

La location de vêtement constitue une nouvelle façon de consommer la mode. Elle permet d’optimiser son dressing en le rendant rentable, de faire des économies, d’éviter d’envahir son appart’ de vêtements, de créer du lien social grâce à la rencontre pour la location. Mais ce que je préfère c’est que cette démarche est écologique car on achète moins et ce qui est déjà acheté est réellement utilisé !

shopping éco responsable mesideesnaturelles

Le troc
Cela n’est pas nouveau, si on remonte dans l’Histoire, le troc a toujours été pratiqué, mais ces derniers temps il avait été oublié au profit de la surconsommation…
Vous pouvez troquer les vêtements que vous ne portez plus sur des sites d’échanges spécialisés comme Pretatroquer.fr ou Pretachanger.fr . Mais aussi lors de troc party.

La seconde main
Certainement le moyen participatif le plus utilisé pour changer de garde robe.
Depuis quelques années des vide-dressing sont organisés dans des lieux publics (cafés, salles communales…) ou chez des particuliers. Pour en avoir fait en tant qu’organisatrice ou qu’acheteuse je trouve cela très sympa. On fait des rencontres, c’est convivial, on papote autour d’une boisson et d’une part de gâteau souvent proposés lors de ce genre d’évènements. Les prix sont en général très abordables, il y en a pour tous les goûts et toutes les tailles surtout lorsque c’est un groupe de copines qui organisent.
Il y a également les vide-dressing virtuels comme Videdressing.com, eBay, leboncoin,…Ou encore le réseau social Vinted qui rassemble des passionnés de mode, on peut également y vendre ou y acheter des pièces.

Je suis consciente qu’à la base ces applications ou plateformes n’ont pas été créées dans un but écologique, mais elles participent malgré tout à changer notre mode de consommation. Elles encouragent à se tourner vers une consommation durable, rationnelle et réfléchie. Louer, faire du troc ou acheter de l’occasion constitue une démarche écologique et responsable, une certaine lutte contre la surconsommation.
Personnellement, je n’ai jamais vraiment été une acheteuse compulsive ni une shopping addict, mais depuis quelques années j’achète moins, mais j’achète mieux. De meilleure qualité pour que le vêtement dure plus longtemps, je fais attention dans la mesure du possible aux matières utilisées, au pays de fabrication. Comme j’aime chiner (hâte que l’été arrive pour arpenter les brocantes et trouver des trésors déco) j’achète aussi dans les vide-dressing et en friperies. J’ai également fais un gros travail pour arrêter de garder « mais oui il n’est pas abimé ce tee-shirt, puis je l’aime bien, je le garde je vais forcément le remettre » et finalement ce jour n’arrive jamais! C’est pourquoi je vends sur internet ou lors de vide-dressing ou je donne (associations, famille, amis,…).

Et vous, vous avez déjà fait des vide-dressing ? Achetez vous sur les dressing communautaires ?

signature-mesideesnaturelles

 

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !
Follow and share:
Publié dans: Mode

6 réflexions sur “Troc, location,… les nouvelles façons de consommer la mode

  1. Trideau dit :

    Article intéressant ! J’ai découvert des sites que je ne connaissais pas, notamment ceux de location !

    Je suis dans la phase où justement je remet en cause tout ce que j’achète et ma façon de faire lors de mon shopping. Depuis le début de l’année, je n’ai acheté que 2 choses, ça va, je ne suis pas une acheteuse compulsive déjà mais j’aimerais acheter mieux et réduire la taille de mon dressing ! Je vais également arpenter les brocantes maintenant et bientôt nous organisons un premier videdressing entre copines =)

  2. Ma Coach Grano dit :

    Génial ton article Adeline, ce sont des supers moyens de consommer « mieux » pour l’environnement, et l’éthique aussi ! J’ai encore un peu de mal à m’habiller d’occasion, j’aime acheter chez des créateurs locaux, le travail du textile m’a toujours fasciné du coup, j’aime encourager et donner mon argent directement à celui qui fabrique plutôt qu’à un « intermédiaire ». Il y a aussi une dimension je crois un peu folle ou j’ai tendance à me dire que je ne sais pas ce qu’ont fait les gens avec les vêtements avant moi, peut-être qu’ils se sont roulés dans la boue, ou ont commis des crimes dans cette chemise ! (Oui je sais c’est complètement idiot!) . Du coup les rares pièces d’occasion que j’achète sont celles considérées de luxe, mais qui sont souvent les pires du point de vue éthique (les marques vraiment très très chères portées par les politiciens ) car je me débrouilles toujours pour les dénicher à des prix dérisoires et je me dis que si la personne a payer 4500 dollars pour son pantalon, elle n’ira surement pas tuer quelqu’un dedans (Oui je sais, encore une fois, c’est complètement idiot ! ). Bises, merci pour toutes ces idées que tu partages et cette motivation que tu transmets pour faire changer les habitudes de consommation !

    • Mes idées naturelles dit :

      Merci beaucoup! ça fait chaud au cœur, j’essaie de faire ce que je peux, à mon échelle :-)
      Je peux comprendre pour les vêtements d’occasion. Personnellement je fais quand même un tri, je fais attention mais ça reste une bonne alternative, à mon avis, il vaut mieux cela que donner de l’argent à de grands groupes aux méthodes irresponsables. Je suis d’accord aussi avec toi sur le fait qu’il est interessant de privilégier les créateurs locaux, souvent on a davantage de visibilité sur la traçabilité. J’achète de seconde main aussi les livres, la vaisselle, ce genre de choses.
      bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *